Patrice
Charles : «Le PRG veut limoger le Maire Jean-Paul Nunzi avant les
élections »

En
obtenant du Préfet l’annulation d’une délibération municipale les adjoints PRG
ont déclaré la guerre ouverte à la majorité à laquelle ils appartiennent. La
rupture constatée entre le groupe PRG et le groupe PS de la majorité municipale
est à son point de non-retour.
La stratégie du PRG est claire :
Mettre en difficulté le Maire et si possible avec l’aide de mercenaires sans
conviction le pousser à démissionner avant les élections. L’élection d’un
nouveau Maire se ferait alors sans la population de Moissac, uniquement par les
33 conseillers municipaux. La droite doit dénoncer cette volonté de coup d’Etat
municipal. Les citoyens moissagais de tous bords se doivent de faire respecter la
démocratie. Un Conseil municipal de crise se tiendra le vendredi 19 juillet
2013. Les adjoints PRG doivent se soumettre ou se démettre sous le regard de
ceux qui les ont élus. Seules les élections municipales sont de nature à donner
une légitimité à ceux qui dirigent Moissac, aucunement des tractations de
couloirs et un carriérisme à la petite semaine indignes de personnes élues
grâce à celles qu’elles trahissent aujourd’hui.

Patrice Charles

 Conseiller municipal  de Moissac