photo Patrice Charles 2COMMUNIQUE DE PRESSE

Conseil communautaire du 18 décembre: Moissac doit se défendre

L’installation d’un drive du Leclerc de Castelsarrasin dans la zone du Luc à Moissac menaçant au-delà de l’activité commerciale d’Intermarché, l’économie et les emplois de Moissac montre l’incapacité actuelle des élus locaux à réagir. Plus grave la mise en place par les élus de Castelsarrasin d’une zone ambitieuse, Terre blanche, pour déséquilibrer profondément les dynamiques des deux villes, doit faire réagir dans l’urgence Moissac.

Le prochain Conseil communautaire du 18 décembre 2013 ne doit pas être une fois de plus un super conseil municipal de Castelsarrasin où les élus moissagais assistent en silence au dépeçage de notre ville.

Le lâchage des conseillers généraux PRG de Moissac explique certainement beaucoup de choses. L’absence actuelle de majorité municipale à Moissac qui se répercute au Conseil communautaire par l’humiliation de Moissac est un drame provoqué par des intérêts électoralistes.

Il est capital pour sauvegarder le futur de Moissac d’agir dès le 18 décembre prochain par un geste fort loin de toute diplomatie éculée. Oser faire entendre la voix trop souvent ignorée de Moissac. Les élus à l’intercommunalité de Moissac doivent cesser d’être timides sans attendre la nouvelle majorité que j’espère mener qui, elle, se fera entendre à coup sûr.      

Patrice Charles

 Conseiller municipal  de Moissac, Avocat

Tête de liste Moissac Bleu Marine